Retour à l'accueil - Logo CEMU

CEMU · Centre d'enseignement multimedia universitaire

Accueil > Actualités


Module optionnel en santé proposé en licence

Il y a un an, le gouvernement présentait le plan « Ma santé 2022 » comprenant deux mesures phares pour les études de santé : la suppression du numerus clausus et de la PACES, la Première Année Commune aux Études de Santé. Décryptage des modalités d’accès aux études de santé à UNICAEN pour la rentrée 2020.



10 Licences proposant 1 module optionnel « accès santé »

L’université de Caen Normandie a opté pour la mise en place de Licences disciplinaires avec option « Accès Santé » (L.AS). Concrètement, dès la rentrée 2020, les étudiants pourront s’inscrire dans l’une des 10 licences disciplinaires ouvrant l’accès aux études de santé :
  • Droit
  • Psychologie
  • Mathématiques
  • Informatique
  • Physique
  • Chimie
  • Sciences de la vie
  • Sciences pour la santé
  • Économie
  • Sciences et techniques des activités physiques & sportives · STAPS 
Chacune de ces licences propose un module « accès santé » optionnel que l’étudiant devra choisir sur Parcoursup, au moment de sa candidature en première année de licence (L1).

Vous souhaitez vous diriger vers des études en santé (Médecine, Maïeutique, Odontologie ou Pharmacie) ? Ces études sont sélectives et ont une capacité d’accueil limitée. Comment y accéder ?


Pourquoi cette réforme ?

La Première Année Commune aux Études de Santé était, jusqu’à présent, la principale voie d’accès aux études de maïeutique, médecine, odontologie et pharmacie. À l’issue de la PACES, les étudiants passaient un concours donnant lieu à un classement — un classement déterminant pour décrocher une place dans la filière de leur choix. Cette sélection drastique laissait chaque année de nombreux étudiants en situation d’échec, contraints de recommencer leurs études dans une autre formation.

Ce sont désormais les Agences Régionales de Santé qui détermineront le nombre d’étudiants admis dans les différentes filières de santé, qui restent sélectives. Avec la suppression de la PACES, les universités mettront en place de nouvelles voies d’admission en conjuguant leur capacité d’accueil avec les besoins réels du territoire. Les objectifs de cette réforme : attirer de nouveaux profils d’étudiants, faciliter la poursuite d’études et permettre des perspectives d’insertion professionnelle variées.

Télécharger la page

Dernière modification : 2 septembre 2020



Université de Caen Normandie
CEMU · Centre d'enseignement multimédia universitaire
Boulevard Yitzhak Rabin | 14123 Ifs